dimanche 25 décembre 2011

mardi 20 décembre 2011

le Village d'enfants crie SOS!!

Agendas SOS au prix de 10DT l'unité. Vu que cette année les caisses sont vides, et que la kermesse annuelle n'a pas eu lieu pour des raisons de sécurité, je vous invite à faire un geste pour acheter des agendas à offrir à vos collaborateurs ou à vos clients.


Fermeture définitive du site Yazaki à Om Larayes - communiqué

logo de Yazaki
La société Yazaki Tunisia, implantée dans la région du bassin minier à Gafsa, a informé officiellement le Ministere de l’Industrie et de la Technologie de la décision de fermeture définitive du site Yazaki à Om Larayes.

Le Ministère de l’Industrie et de la Technologie indique d’autre part que  la société a justifié cet arrêt par « les grèves irrégulières et non annoncées des employés du site de production d’Om Larayes, le 15 et le 16 décembre 2011, chose qui a totalement arrêté la production et avait des impacts très sérieux sur le travail de notre client, obligeant ainsi la société à payer des pénalités énormes et a touché l’image de groupe Yazaki sur le marché ».

La société rappelle que cette décision a été prise après « de longues négociations avec les employés afin de les convaincre de reprendre le travail », ces derniers n’ont pas accepté de rejoindre leurs postes. La décision ajoute la société a été prise en concertation avec la centrale Yazaki Europe Limited.


Journaliste palestinien remporte le 1er prix du concours de photographies du patrimoine culturel

Un jeune photographe et journaliste palestinien, Mahmoud Illean de Jérusalem, est le vainqueur de l'édition 2011 de « Points de vue croisés : villes de Méditerranée comme espaces de socialisation », concours international de photographie organisé par le programme Euromed Heritage et l'association Rehabimed, financés par l’Union européenne.

Le jury a reçu pas moins de deux cent soixante-six photos émanant de vingt-trois pays différents, celui qui a présenté plus grand nombre de participants étant l'Algérie, suivie du Maroc et de la France. Au total, 63 % des participants étaient originaires de pays partenaires de la Méditerranée.

Le jury a décerné une mention spéciale à Mohamed Karim Boumais, photographe marocain de vingt-neuf ans, à Olivier Dubuquoy, pigiste de Marseille, à Mohamed Badarne, de Haïfa, ainsi qu’à Emanuele Ciccomartine, photographe espagnol.

Pour en savoir plus

lundi 19 décembre 2011

J'ai raté la neige à Ain Draham :(



Ciel dégagé
J'ai été invité au cours du weekend à Ain Draham par Microsoft à l'occasion d'un meeting qui était à la fois un Windows Phone coding party mais aussi le lancement de l'Imagine Cup 2012.

J'ai été invité à dire deux mots aux étudiants présents sur place afin de les booster, leur donner mon avis sur la nature de leur participation à l'édition 2012 de ce que je considère comme étant les jeux olympiques annuels de l'informatique.

Il n'y a aucune raison que nos étudiants en informatique n'aient pas l'imagination nécessaire pour proposer un sujet innovant et ambitieux, capable de dépasser le stade du premier tour et pourquoi pas, atteindre le dernier round.

cheminée à l'hôtel
L'occasion était belle pour aller faire un tour dans la ville et se taper un narguilé dans un des cafés populaires. La température a oscillé entre le ensoleillé, le brumeux et le pluvieux mais malheureusement pas le neigeux puisque dimanche vers 15 heures au moment de mon départ, il pleuvait et faisait 4°.

J'ai donc raté la neige de quelques heures et c'est assez frustrant je dois l'avouer :(

Tant pis, mouch kateb. Une prochaine fois peut être

Village de Ain Drahem
.

Rencontre de Nouakchott pour un Maghreb pacifié - Communiqué

La « Rencontre de Nouakchott pour un Maghreb pacifié » se tiendra du 25 au 28 décembre 2011 à Nouakchott, Mauritanie. Elle est organisée par le Comité de suivi de la Conférence de Tunis pour un Maghreb uni et démocratique.

Plusieurs dizaines d’organisations de jeunesse maghrébines et des spécialistes de la région vont y participer. Au programme : des tables rondes et ateliers de réflexion, qui mèneront à un document final destiné à poursuivre l’objectif d’un Maghreb uni et démocratique, dont se saisit aujourd’hui la jeunesse.

Cette rencontre de Nouakchott fait suite à la Conférence de Tunis pour un Maghreb uni et démocratique (27-30 avril 2011), durant laquelle les participants ont lancé l’Appel de Tunis, le premier issu d'un mouvement de la jeunesse pour un Maghreb uni et démocratique.

La thématique générale du Maghreb pacifié part d'un principe de réalité, celui des conflits qui continuent à fracturer le Maghreb. Aux conflits historiques et territoriaux, dont le conflit du Sahara, s'ajoutent les lignes de fracture politiques, identitaires et sociales, qui restent encore à traiter.

La rencontre ambitionne ainsi d'avancer dans la résolution des conflits et des dissensions au Maghreb, sur le plan intérieur et régional. Cette période de révoltes de la jeunesse a permis à la fois d'observer la démocratisation à l'oeuvre et les enjeux transversaux au Maghreb, que la rencontre abordera dans un cadre maghrébin, par une conjugaison des efforts.

Car la jeunesse maghrébine a non seulement des revendications démocratiques et sociales, mais elle aspire aussi à une intégration régionale à même de lui permettre de relever les défis de son époque.

Le Programme:

DIMANCHE 25 DECEMBRE 2011
  • Accueil des participants
LUNDI 26 DECEMBRE 2011
  • Matin
    •  Ouverture
    • Table ronde 1: CONFLICTUALITE ET GESTION DES CRISES AU MAGHREB AU COURS DU XXe SIECLE
  • Après-midi
    • Table ronde 2: LE ROLE DES SOCIETES CIVILES ET DES MOUVEMENT DE JEUNESSE DANS UNE DYNAMIQUE DE MEDIATION
    • ATELIERS
  • Dîner officiel
MARDI 27 DECEMBRE 2011
  • Matin
    • Table ronde 3: PERSPECTIVES POUR UNE DYNAMIQUE DE CONCILIATION, DE NEGOCIATION ET DE PAIX DANS L'ESPACE MAGHREBIN
    • ATELIERS
  • Après-midi
    • Conclusions
    • Clôture de la rencontre
MERCREDI 28 DECEMBRE 2011
  • Départ

THEMATIQUES DES ATELIERS
  • les conflits politiques (démocratie)
  • les conflits identitaires (arabité, amazighité...)
  • les conflits sociaux (égalité hommes-femmes...)
  • les conflits territoriaux : y a-t-il une solution au conflit du Sahara dans un cadre maghrébin

samedi 17 décembre 2011

NR-SOL - objectif: 25 Mégawatts de solaire

Noomane et Nidhal Bergaoui
J'ai accueilli le vendredi 16 décembre 2011 Noomane et Nidhal Bergaoui le 16 dec 2011 pour présenter NR-SOL, première usine de production de modules solaires photovoltaïques en Tunisie.

NR-SOL, est le premier fabricant Tunisien de modules solaires photovoltaïques et le premier fabricant en termes de capacité de production dans le Nord-Afrique. Cette entreprise utilise les dernières technologies disponibles tant au niveau des équipements et procédés de fabrication qu’au niveau des matières premières. Elle envisage une capacité de production annuelle de 25 MégaWatts.

Les deux frères Bargaoui ont pris l’initiative d’installer une plateforme complète de fabrication des panneaux solaires photovoltaïques dans la zone industrielle d’Ennadhour, gouvernorat de Zaghouane, pour participer à la promotion de l’investissement dans les zones rurales Tunisiennes. Un projet qui va créer près de 4000 emplois directs et indirects (production, installation, …).

NR-SOL envisage la fourniture et l’installation des panneaux pour les municipalités dans le cadre d’un nouveau projet qui permettra de faire gagner au moins 50% des dépenses en énergie électrique. Si 53080 m² de capteurs solaires ont été installés jusqu’à fin juillet 2008 en Tunisie, NR-SOL ambitionne d’équiper, d’ici 2014, 5000 bâtiments résidentiels avec des modules à bases de cellules multicristallines à haut rendement qui seront testés avant utilisation.


Cliquer sur le lien pour écouter l'interview des frères Bergaoui

Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse est née

La Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse (ccitnch) est née.

Monia Riahi Maaouia & Tahar Ktari
L'assemblée constitutive a eu lieu le 15 novembre 2011, et s’occupera dans la mesure de ses capacités de promouvoir les investissements suisses en Tunisie, de promouvoir la Tunisie auprès des firmes installées en Suisse ainsi que de renforcer l’information et les liens économiques et commerciaux de toute nature entre les deux pays.

Pour présenter la ccitnch, j'ai invité le 16 décembre, Samir Khoudja président de la chambre, Tahar Ktari, Vice président, et Monia Riahi Maaouia de l'ambassade Suisse à Tunis.

Voici la composition du Conseil d’administration :
  • M.Pierre Combernous ( Ambassadeur de Suisse en Tunisie): Président d’honneur 
  • M. Samir Khoudja (BOBSTGroup) : Président 
  • M. Youssef Hachich ( ROCHE) : Vice Président 
  • M. Tahar Ktari (SGS Tunisie): Vice Président chargé de la communication 
  • M. Rachid Khattate (Nestlé Tunisie): Trésorier 
  • M. Sofiane Ghorbel (CFB Hotels) : Trésorier adjoint 
  • Mme Emna Allani : Secrétaire générale 
  • Mme Cyrine Hfaiedh (AON Tunisie) : Secrétaire générale adjointe 
  • M. Christophe Sauer( NOVARTIS) 
  • Me Taoufik Ouanès (Avocat) 
  • Samir Khoudja
  • Membres : M. Claude Canceil (SIKA) M. Habib Messaï (ABB) M. Moncef Chaouch (SOS Surveillance) Mme Emma Bernegger Ben Haouala (Napolis) Mme Monia Riahi Maâouia (Ambassade de Suisse) 
Les coordonnées de la Chambre sont :
  • Adresse : 11, rue Slimen Ben Slimen- Manar 2- 2092 Tunis. 
  • Email : info[at]tuniso-suisse.org contact[at]tuniso-suisse.org 
  • Web : www.tuniso-suisse.org 

lien vers le podcast: Les ambitions de La Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse

jeudi 15 décembre 2011

4 millions de dollars de plus dans le capital de Amen Santé

Mohamed Ben Hmida
Mohamed Ben Hmida, Directeur Général de Amen Santé était mon invité pour parler de l'entrée de IFC dans le capital de la filiale du groupe Amen qui gère quatre cliniques Amen en Tunisie

IFC "Intarnational Finance Corporation", une filiale de la banque mondiale est un organisme international qui gère et développe le secteur privé dans le monde.

L'entré d'IFC dans le capital de Amen Santé permettra d'accompagner cette entreprise dans son développement dans les régions et à l'international.

Parmi les projets de Amen Santé, un hôpital privé du coté de la place pasteur, une nouvelle clinique à Beja (en construction)...

Ecouter le podcast.

Les ministres CPR au prochain gouvernement

Je viens de recevoir par mail ce communiqué provenant du CPR:

Maître Abderraouf AYEDI a présidé, aujourd’hui 14/12/2011, une réunion à laquelle ont assisté les membres du bureau politique et les députés du CPR, afin d’étudier les portefeuilles ministériels prévus pour le parti et d’y attribuer les personnes adéquates et disposant de la compétence requise pour le poste.

Après avoir étudié les différents dossiers de candidatures et écouté une brève présentation du projet proposé par chaque candidat pour le ministère auquel il se présente, un vote démocratique et transparent a eu lieu et a abouti à la liste suivante :
  • Zouhour KOURDA : Ministre des affaires de la femme; 
  • Dhamir MANAI : Secrétaire d’état auprès du Ministre de l’Industrie, chargé de l’énergie et des mines;
  • Mohamed ABBOU : Ministre d’état auprès du 1er Ministre chargé de la réforme administrative;
  • Semir BEN AMOR : Ministre des propriétés de l’Etat;
  • Nasser BRAHMI : Ministre de l’éducation 
  • Abd Esslem CHAABENE : Ministre de la jeunesse et des sports
  • Hédi BEN ABBES : Secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires étrangères

Géant renait de ses cendres - communiqué

Saccagé par le plus grand incendie criminel de l’histoire du pays qui l’a dévasté en pleine émeute populaire lors de la fameuse journée du 14 janvier 2011, le centre commercial Tunis City s’apprête finalement à renaître de ses cendres.

Après l’ouverture du Food-Court, des espaces mitoyens et des boutiques de la galerie commerciale qui a eu lieu mi-juillet, l’hypermarché Géant, fleuron de Tunis City, ouvrira ses portes courant janvier 2012.

Selon les estimations, le coût de la reconstruction du complexe Géant avoisine les 30 millions de dinars, alors que les dégâts suite aux troubles de la période de la révolution ont atteint les 70 millions de dinars. Les dégâts matériels étaient de l’ordre de 30 millions de dinars pour l’hypermarché et 20 millions de dinars pour la galerie marchande, outre le pillage de stocks de marchandises évalués à 18 millions.

Il est à rappeler que la Société Meddis-GEANT a continué, malgré l’arrêt total de l’activité, à régler les salaires des 1000 employés directs et à honorer ses engagements financiers avec les 1200 fournisseurs évitant à nombre parmi eux les risques de grandes difficultés financières.

Au final, la volonté de reconstruction des responsables, annoncée en pleine crise depuis le 19 janvier 2011 via un communiqué de presse rassurant, a eu raison de l’ampleur des dégâts. Les travaux de reconstruction ont été assurés dans des délais exceptionnels grâce à la mobilisation d’une trentaine d’entreprises qui ont travaillé d’arrache-pied en vue de l’ouverture imminente.

Asma Aidi remporte le prix La Tribune Women's Award

Asma Aidi, directrice générale de Steria India, a gagné le premier prix de la seconde édition de La Tribune Women’s Awards dans la catégorie Pays émergents.

Asma Aidi et Jacqueline Franjou - Copyright Bertrand Cardon

Notons qu'avec plus de 15 mille votes, la catégorie Pays émergents est celle qui a reçu le plus de votes.

Mme Aidi a déclaré que ce prix lui rapporte une reconnaissance personnelle en tant que femme tunisienne ayant fait des études en Tunisie travaillant dans des pays développés et qu'elle pourrait être un exemple pour la femme tunisienne. Elle représente aussi une visibilité pour les autres femmes tunisiennes avec pour message que celui qui ne tente rien n'a rien.

Asma Aidi parle aussi de son expérience en matière de parité dans les différents pays où elle a travaillé (UK, Inde, France...)

Lien vers le site de Express FM pour écouter l'interview de Asma Aidi

Al Haj Klai parle de l'avenir des TIC en Tunisie

Haj Klai
Haj Klaî, ancien ministre des Technologies de la communication sous Ben Ali et ex PDG de l'Office national des postes était mon invité le 14 décembre 2011, pour parler de sa contribution à la conduite de la transformation des services de la Poste tunisienne et des stratégies de développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication qu'il faut adopter en Tunisie.

Comment a t'il pu dépasser la résistance au changement, pourquoi le modèle de modernisation de la Poste Tunisienne n'a pas été suivi par d'autres entreprises publiques, quels sont les freins au commerce électronique, pourquoi ne s'engage t'on pas délibérément dans les logiciels libres, son avis sur le contrat signé avec Microsoft par le gouvernement, les TIC sont elles un des moyens de résoudre le problème du chômage en Tunisie, ses relations avec Ammar 404?

Ecoutez l'interview de Haj Klai sur le site de Express FM

lundi 12 décembre 2011

A l'appel du SNJT, je porte le brassard rouge

J'ai répondu aujourd'hui, comme mes confreres journalistes tunisiens, à l'appel du SNJT relatif au fait de porter le brassard rouge dans toutes les entreprises de presse afin de manifester ma solidarité avec les confrères en difficulté.

Pour plus d'infos, voici la dépéche de l'agence TAP:

Un communiqué publié par le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), dont une copie est parvenue vendredi à l’Agence TAP, réitère la volonté de ce syndicat de contribuer à la consécration d’une presse libre, plurielle et démocratique.

A cet égard, le syndicat demande à l’Assemblée nationale constituante et au prochain gouvernement d’inscrire, dans la nouvelle constitution, le principe de la liberté de la presse, de l’expression et de la création, sans aucune entrave.

Le syndicat a, par ailleurs, informé ceux qui s’occupent de la chose politique et médiatique dans le pays, des atteintes subies par le secteur de l’information, visant son indépendance et sa neutralité, dont notamment la tentative de certaines parties politiques et médiatiques d’imposer une nouvelle tutelle au secteur et de l’orienter à des fins politiques.

Le syndicat ajoute que certaines parties politiques et des lobbies financiers cherchent à exploiter le vide juridique et législatif que connaissent certains entreprises de presse, à l’instar de la Radio Ezzitouna.

Le syndicat relève les atteintes aux droits matériels et moraux des journalistes, perpétrées récemment par des responsables d’entreprises de presse, enfreignant ainsi les lois régissant le secteur.

Il condamne, en outre, les menaces et les agressions contre les journalistes pendant l’accomplissement de leur devoir.

De ce fait, le syndicat national des journalistes tunisiens exprime son attachement à oeuvrer pour la préservation de la dignité des journalistes et la protection de leurs droits matériels et moraux, en tant que droit fondamental légitime.

Il appelle les journalistes à manifester leur solidarité avec les confrères en difficulté, en portant le brassard rouge, lundi 12 décembre 2011, dans toutes les entreprises de presse.

Cette décision est motivée, selon le syndicat, notamment par ce qui se passe au sein de Hannibal TV dont le propriétaire s’est rétracté au sujet de l’accord conclu avec le syndicat, a gelé les activités d’un certain nombre de journalistes et techniciens, résilié les contrats de travail d’autres personnes et accusé un troisième groupe d’incitation à la grève, en prévision d’une action en justice.

lundi 5 décembre 2011

Monastir, dimanche 4 décembre à 11h48

Photos prises ce matin à Monastir sur la plage du Royal Elyssa Thalasso et Spa à 11h48.


Une dizaine de français et françaises se sont même baignés.


dimanche 4 décembre 2011

Communiqué de la BCT du 1 décembre 2011

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie a tenu une réunion extraordinaire au cours de laquelle il a relevé la poursuite des difficultés économiques mettant en garde contre les risques de leur aggravation vers une situation de crise d’autant plus que la marge de manœuvre au niveau de la politique monétaire est devenue très limitée et ce, dans un contexte de conjoncture économique mondiale difficile, surtout dans les principaux pays européens partenaires, ayant engendré des retombées négatives sur le rythme de la production et des exportations des principaux secteurs de l’économie nationale.
En attendant une meilleure visibilité sur le plan des politiques économiques, l’incertitude et l’hésitation se poursuivent chez les investisseurs locaux et étrangers parallèlement à la détérioration de plusieurs indicateurs économiques et financiers.

A cet égard, le Conseil appelle tous les intervenants à faire preuve de sagesse et de diligence pour assurer le démarrage de l’action du Gouvernement et le retour du fonctionnement normal des rouages de l’Etat et des services publics dans les plus brefs délais. L’objectif étant d’œuvrer à rétablir la confiance et à redynamiser l’activité économique et l’emploi. Aussi, l’accélération de l’adoption du Budget de l’Etat et de la loi des finances pour l’année 2012 constitue-elle l’un des principaux facteurs à même de donner un signal clair à cet effet.

Au cours de cette réunion, le Conseil s’est penché également sur le statut institutionnel proposé pour la Banque Centrale de Tunisie dans le cadre du projet de loi portant sur l’organisation provisoire des pouvoirs publics. Ce projet tend à soumettre la Banque Centrale de Tunisie à l’autorité du gouvernement et ce, contrairement aux attentes aspirant à une consolidation de l’indépendance de l’Institut d’Emission pour assurer les missions qui lui sont dévolues dans le domaine monétaire et bancaire avec l’efficacité requise.

A cet effet, le Conseil a rappelé que l’indépendance des Banques Centrales et des autorités de contrôle et de régulation demeure l’une des principales orientations et évolutions ayant pour but d’assurer la stabilité financière et de consacrer les principes de la bonne gouvernance dans les systèmes démocratiques développés et dans plusieurs pays en développement qui ont connu une nette avancée dans ce domaine.

Partant de ce fait, le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie appelle non seulement à la préservation de la situation, prévalant notamment depuis le 14 janvier, marquée par une marge importante d’indépendance de la Banque Centrale mais surtout à la consolidation de son indépendance en l’inscrivant dans la loi organisant les pouvoirs publics et en la consacrant dans la constitution.

Le Conseil souligne également la nécessité de fixer les conditions garantissant l’indépendance de la Banque Centrale dont, particulièrement, les critères de nomination et de révocation du Gouverneur, de la désignation des membres du Conseil d’Administration ainsi que les modalités d’intervention et de contrôle et les mécanismes de responsabilisation et d’évaluation de l’efficience de la banque.

Tunisie Télécom construit son siège social - communiqué

M. Ali Ghodbani PDG de la Société Nationale des Télécommunications « Tunisie Télécom » a inspecté ce vendredi le démarrage des travaux de construction du siège social de l’entreprise, au centre urbain nord de Tunis.

Le PDG a réitéré que Tunisie Télécom, et malgré quelle soit une des plus grandes entreprises nationales opérant dans un secteur stratégique ayant une part très significative dans l’activité économique du pays, est restée, durant des longues années avant la révolution de la liberté et de la dignité, privée d’un siège social qui reflète son poids économique, la grandeur et le volume de ses activités et qui répond aux aspirations de ses ressources humaines.

Ali Ghodbani PDG de Tunisie Télécom
Tunisie Télécom a souffert de l'éparpillement de ses différentes structures centrales sur tout le gouvernorat de Tunis. Cette entreprise a été obligé, vue le grand nombre de ses employés, de louer 12 locaux administratifs dispersés pour un montant annuel de 3,5 millions de dinars ; ce qui a engendré des impacts négatifs sur le développement de l’entreprise a ajouté le PDG.

Il a souligné que le nouveau siège social est une aspiration légitime de tous les agents de Tunisie Télécom. Il va être édifié pendant une trentaine de mois pour être fin prêt au cours du premier semestre de 2014 et accueillera mille agents.

Cet édifice sera construit selon les dernières normes architecturales sur une superficie totale de 21 000 m2, sur 8 étages et 2 sous sol avec un coût global dépassant les 29 millions de dinars.

Orange réduit la facture téléphonique des entreprises - communiqué

À partir du 2 Décembre 2011, la nouvelle offre fixe d’Orange, baptisée Smart Voice, permet aux entreprises de baisser leur facture de téléphonie fixe en toute simplicité. Elles bénéficient également des appels illimités vers tous les numéros Orange fixes et mobiles de leurs collaborateurs depuis la ligne fixe Orange et ce pour la première fois en Tunisie.

Orange s’engage sur une activation immédiate des nouvelles lignes et sur une extension de lignes supplémentaires au maximum sous 3 jours ouvrables.
Grâce aux prix minutes les plus compétitifs du fixe vers les mobiles de tous les opérateurs nationaux et vers l’international, l’offre Smart Voice garantit une réduction substantielle de la facture de téléphonie fixe (jusqu’à 40% de réduction). Elle permet donc aux entreprises de bénéficier du trunking du trafic voix vers certaines destinations sans bouleverser leur infrastructure télécom existante.

La solution de téléphonie fixe d’Orange utilise la technologie 3G (disponible pour 80% de la population). Elle peut être testée durant le premier mois de souscription avant tout engagement.

Orange garantit une continuité de service optimale et une qualité de service.

L’offre est disponible et les entreprises intéressées peuvent bénéficier de l’offre Smart Voice en prenant contact avec le service commercial Orange, par e-mail : entreprises@orangetunisie.tn ou par téléphone (31 11 11 51) et peuvent accéder à de plus amples informations sur l’offre sur www.orange.tn/business

jeudi 1 décembre 2011

Fi Kilmtine du 30/11/2011: police citoyenne et Get IT

Iheb Béji, directeur général de la société Médianet et Président de "GET IT" était mon invité ce mercredi 30 novembre lors de l'émission Fi Kilmtine sur Express FM pour présenter ce groupement d'intérêt économique regroupant une dizaine d'entreprises oeuvrant dans les TICs en Tunisie.


Ecoutez le podcast

Iheb Béji

J'ai ensuite reçu Rached Mahjoub, Président de l'Association Tunisienne pour une Police Citoyenne, pour présenter cette association qui s'est fixé pour objectif de défendre l'idée d'une sécurité au service du citoyen.
Ecoutez le podcast
Rached Mahjoub

mercredi 30 novembre 2011

Festival des Pâtes pour les JCI

La jeune chambre économique de la ville de Tunis (JCI Tunis) organisera en marge de ses festivités de son 40 ème anniversaire, le 04 décembre 2011 au Jardin Japonais à Montplaisir, le Festival des Pâtes avec la participation de plusieurs ambassades.

Cette manifestation culturelle qui regroupera un grand nombre d’exposants provenant des différents Gouvernorats ainsi que de certains pays étrangers tels que le Japon, la chine, l’Italie et l’Inde, met en relief les spécificités et les caractéristiques des célèbres plats à base des pâtes identifiant ces régions.

A cette occasion, le grand public aura un rendez-vous d’une part, aux dégustations des délicieuses pâtes notamment « Nwasser, Barkoukech , Bazine … », aussi d’autre spécialités étrangères, et d’autre part, à une animation sous forme de spectacles et des compétitions à base des pâtes.
  • Thème : Festival des pâtes 
  • Organisateur : JCI Tunis 
  • Date et Lieu : 04 Décembre 2011à 11h, Jardin Japonais Montplaisir

Tunisie Telecom passe à la vitesse supérieure avec l'offre ADSL 20 Mb/s - communiqué

Tunisie Telecom innove à l’occasion du SIB 2011 et annonce une nouvelle offre permanente «l’ADSL 20 Mb/s » à la disposition des nouveaux abonnés résidentiels.

Il suffit de vérifier l’éligibilité de sa ligne chez son FSI pour passer à la vitesse supérieure et bénéficier d’un accès internet très haut débit allant jusqu’à 20 Mb/s/.

A noter que l’ADSL 20 Mb/s est proposé à 50 DT pour les abonnés aux régimes post-payée et prépayée, 35 DT pour les abonnés FIXI , 40 DT pour les clients Illimifree10, 35 DT pour les adhérents à Illimifree 20 et l’ Illimifix 15 et 30 DT pour les clients Illimifix 30.

Pour plus de détails : www.tunisietelecom.tn ou contacter le 1198.

Un Centre de Formation et de Ressources pour le renforcement des capacités de la société civile pour l'ATL

L’ATL MST/sida-Section de Tunis lance, à l’occasion de la Journée mondiale du sida, et ceci le 1er décembre 201, son nouveau siège « Centre de Formation et de Ressources pour le renforcement des capacités de la société civile » sis au 8, Rue Haifa El Menzeh 8, Ce centre aura comme objectif d’offrir un espace de formation et de développer une approche communautaire adaptée aux publics, basée sur la diffusion des savoirs, des pratiques et de l’expérience de terrain acquises dans la lutte contre le sida et dans les autres domaines du développement.

Les formations qui seront organisées dans de le centre se donneront pour objectif de ne pas appuyer des individus mais bien des associations afin de contribuer à renforcer les capacités de la société civile pour une réponse plus efficace et adaptée.

Notons que Gordon Gray, l'ambassadeur des USA en Tunisie, participera à l'ouverture de ce nouveau centre qui renforcera la sensibilisation de l’ATL auprès des jeunes tunisiens et d'autres populations vulnérables et travaillera sur la diffusion des informations sur le VIH/sida au plus large public tunisien.

Le centre représente l'aboutissement de près de 20 ans d'activisme déployé par l’ATL afin de promouvoir la sensibilisation et la prévention du sida et de garantir l'accès au traitement et de faire progresser les droits des personnes vivant avec le sida.

Le gouvernement des États-Unis est fier d'avoir contribué à l’hauteur de 500 000 $ pour la construction du centre et envisage un partenariat avec l’ATL pour « Mener avec Science et s'unir pour Agir » en se mobilisant ensemble vers une génération sans sida.

Un tournoi de football pour les enfants des villages SOS

Tunisiana et l'Association Tunisienne des Villages d'Enfants SOS organisent un tournoi de football pour les enfants des villages SOS.

Ce tournoi aura lieu ce Dimanche 04 Décembre 2011 aux Tunisiana Football Academy Tunis Sousse et verra la participation des enfants des deux villages de Gammarth et Akouda.


Pour rappel, l'association tunisienne des villages d'enfants SOS prend en charge plus de 500 enfants sans soutien familial selon un modèle d'acceuil familial dans ses quatres villages de gammarth, Siliana, Mahres et Akouda.
 
Pour plus de renseignements, veuillez visiter le site de l'association : www.sos-villages.org.tn 

Si vous voulez soutenir les enfants à l'occasion de ce tournoi, des bons de soutien d'une valeur de 10dt et 50dt sont à votre disposition ; les Villages d'Enfants SOS ont besoin de vous pour accompagner ces enfants et réussir leur éducation et intégration socio-professionnelle.


mardi 29 novembre 2011

DUEL opus 2 à Sousse, Sfax et Tunis.

« DUEL opus 2 »
De Laurent CIRADE et Paul STAICU
Spectacle en tournée exceptionnelle en Tunisie
A Sousse, Sfax et Tunis.
  • Samedi 3 décembre – 19 h – Théâtre Municipal de Sousse (réservations : 73 227 935)
  • Lundi 5 décembre – 18h30 – Théâtre Municipal de Sfax (réservations : 74 221 533)
  • Mercredi 7 décembre – 19h30 – Théâtre Municipal de Tunis (réservations : 71 259 499)

Après un passage remarqué au festival d’Avignon en 2011, et une tournée internationale en Europe, en Russie et en Algérie, Laurent Cirade et Paul Staïcu seront pour la première fois en Tunisie avec le spectacle « Duel opus 2 ». A l’invitation de l’Institut Français de Tunisie, ce sont trois dates exceptionnelles (Sousse, Sfax et Tunis) qui sont proposées au public pour ce spectacle familial qui mêle musique et rire.

Ces deux virtuoses du piano et du violoncelle se livrent sur scène à un duel musical et burlesque ! Ils nous embarquent dans un délire théâtral sans paroles où, dans un rythme toujours endiablé, s'enchaînent les situations décalées toutes aussi surprenantes qu'irrésistiblement drôles, comme jouer du piano couché au sol ou bien en équilibre sur le violoncelliste, ou offrir un numéro burlesque exceptionnel de l’opéra "Carmen" digne de Chaplin!

A rebours d’un concert conventionnel, ils réinventent mille façons de faire de la musique. Les instruments se transforment et s’affublent de masques à chaque fois différents et inhabituels, tandis que les numéros acrobatiques se succèdent à une rapidité hilarante : jeu au fil, à la scie, à la corde, à la sonnette, la tête en bas, en duo, debout, couché… Drôles, délicats, poignants, ils explosent tous les stéréotypes musicaux.

C’est bon pour les oreilles et pour les zygomatiques ! A découvrir en famille !

" C’est un grand moment d’humour musical. Un spectacle hors normes vraiment original, à la fois drôle et terriblement impressionnant. " Le Parisien

>>> Plus d’infos sur le spectacle sur www.duel.fr


Le PNUD dénonce la corruption - communiqué

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de lutte contre la corruption, le 09 décembre 2011, le PNUD lance pour la circonstance un grand concours d’expression de caricature et d’écriture doté de prix de valeur.

Les jeunes caricaturistes tunisiens, mais aussi les journalistes sont priés de présenter des œuvres destinées à dénoncer la corruption sous toutes ses formes, à démystifier la banalité avec laquelle elle est pratiquée et à considérer son impact économique et social.

Ces œuvres sont également appelées à sensibiliser tout le monde sur le fait que chacun de nous est acteur direct ou indirect du système de la corruption, la dérision étant une démarche attractive pour le grand public.

La corruption est un virus qui gangrène notre société et qui est particulièrement difficile à combattre dans la mesure où il permet aux individus de sortir de situations problématiques ponctuelles (feu rouge grillé, services administratifs, etc) et arrange les 2 parties, à savoir le corrupteur et le corrompu.

De ce fait, impliquer le citoyen tunisien dans le processus de lutte contre la corruption et de lui faire comprendre que son « NON » compte est plus que jamais d’actualité dans cette Tunisie postrévolutionnaire. Il s’agit d’un processus long et semé d'embûches mais ô combien vital au développement et à la prospérité économique et sociale du pays.

Toujours dans cet esprit caricatural de la corruption, le PNUD lance également une plate-forme web www.laboursedelacorruption.com qui donne le cours des transactions “sales” dans tous les domaines (achat de CAPES, infractions routières, permis de conduire, etc..). Il s’agit de confronter le citoyen à une réalité devenue effrayante : La corruption est tellement ancrée dans notre quotidien que chaque action de la vie courante –permis de construire, permis de conduire, infraction de feu rouge, etc…- est tarifée, et que tout le monde en connaît les prix. La fraude est ainsi banalisée du plus petit délit au plus grave. L’idée est alors de faire prendre conscience à tous mais notamment aux plus jeunes que la corruption n’est pas la panacée et aussi petite puisse-t-elle être, elle nuit au reste de la société.

L’agence de communication Memac Ogilvy Label qui a conçu et produit le concept avec l’aide de l’agence Kanaseed souhaitait, afin de susciter l’attention et de créer le débat sur un sujet encore tabou, taper un grand coup et lance ainsi la Bourse de la Corruption.

Ainsi, les internautes sont-ils invités à déclarer anonymement ou pas (au choix) le montant des “bakshish” qu’ils ont payés pour telle ou telle faveur. Les cours montent et descendent, comme dans une bourse régulière, en fonction des déclarations des internautes.

Des flash infos en vidéos sont également mis en ligne et informent sur l’évolution du marché de la corruption.

samedi 26 novembre 2011

Maroc vs Tunisie: comparaison bourse et secteur financier

Eymen Erraies et Driss Banneni
Eymen Erraies était de passage ce vendredi 25 novembre dans nos studios avec des financiers marocains pour comparer bourse et finances entre la Tunisie et le maroc. Avec Mohamed Jamel, Driss Banneni et Anis Abdedddine, nous avons tenté d'en savoir plus sur la réussite des banques marocaines et le secret de leur expansion africaine, les avantages et faiblesses des deux bourses, la restructuration du secteur financier effectué par la banque centrale marocaine dès les années 80...

Anis Abdedddine et Mohamed Jamel
Ecoutez le podcast pour en savoir plus

André Prigent, la Tunisie est un marché exceptionnel

André Prigent
Les Laboratoires Thal'ion collaborent depuis plus de huit années avec beaucoup de centres de thalassothérapies tunisiens dont le Royal Elyssa Thalasso & Spa à Monastir où nous avons eu le plaisir de rencontrer André Prigent, le boss de Thal'ion.

Au cours de l'entretien, André Prigent a présenté son entreprise familiale, parlé de son activité tunisienne, des perspectives de la thalassothérapie tunisienne,des critiques visant à dynamiser le secteur notamment au niveau des ressources humaines et de la formation, des spécificités de l'algue bretonne...

Pour lui, la thalassothérapie tunisienne est un outil de différenciation qui offre un vrai plus pour les étrangers ou tunisiens qui cherchent à se revitaliser, établissements qui pourraient permettre à la Tunisie d'être la deuxième source de destination dans le monde,

Lien pour écouter le podcast de l'interview

CGTT: thèse et antithèse

Fin de semaine marquée par le conflit déchirant en deux la Confédération Générale Tunisienne du Travail (CGTT) avec une scission déclenchée par un certain nombre de membres du syndicats contestant l’autorité du bureau exécutif présidé par M. Habib Guiza, action qui a donné lieu à l’élection de 11 nouveaux dirigeants et l’adoption d’un nouveau statut.

Nous avons permis aux différents parties de s'exprimer dans Fi Kilmtine histoire de répondre à un certain nombre de questions telles que: Quel est la légitimité juridique de cette action? Que reproche t'on à Habib Guiza? Est il un dictateur? Comment se défend se dernier? Quels sont les arguments des uns et des autres?

THÈSE

Habib Guiza

Nous avons commencé par inviter le 24 novembre M.Habib Guiza, en lui demandant de répondre aux accusations lancées par M.Nassreddine Bouzaraa, élu lors de la "mutinerie" SG de la CGTT. Habib Guiza a rappelé l'historique de la CGTT et le rôle fondamental qu'il a joué depuis 2006. Il a rappelé  qu'un commissaire aux comptes a été désigné pour le suivi financier des dépenses effectuées, et qu'il poursuivra en justice tous ceux qui le diffameront. Habib Guiza conteste la légitimité juridique de l'action des putschistes et estime que l'action réalisée n'est pas légale. Il maintient le rendez-vous des 3 et 4 décembre du congres de la CGTT.

lien vers le podcast de l'interview de M. Habib Guiza

ANTITHÈSE

Issam El Adab et Walid Balti

Le lendemain, Sofiane Bejaoui, Issam El Adab et Walid Balti, représentants des auteurs de la fronde visant à "dégager" M. Habib Guiza, ont répondu point par point et ont expliqué les raisons de leur action. Nous avons essayé de comprendre pourquoi ils continuent de définir Habib Guiza comme coordinateur de la CGTT et non pas Secrétaire Général, ils contestent la légitimité du règlement intérieur de la CGTT qu'ils accusent d'avoir été défini à leur insu. Ils ont répondu aux accusations portées contre eux par rapport à la légitimité de leur action car n'ayant pas réuni la majorité des 2/3 des bureaux syndicaux, pourquoi ne pas avoir attendu le congrès des 3 et 4 décembre pour réaliser leur action...

Lien vers le podcast de la réponse des putschistes 


SYNTHÈSE

Maintenant que vous avez écouté les deux parties s'exprimer, à vous de vous faire votre propre opinion.

vendredi 25 novembre 2011

Dialogue de Blogueurs Rencontre entre le Maghreb et l'Allemagne



La Deutsche Welle AKADEMIE organise durant trois jours, les 28, 29 et 30 novembre prochain à Tunis, une rencontre qui va réunir 30 blogueurs de Tunisie, Maroc, Algérie, Mauritanie, Libye et Allemagne.


Au centre des discussions : l’échange entre les blogueurs. A travers l’échange d’expériences vécus durant le Printemps arabe, il s’agit d’évoquer la responsabilité des blogueurs mais aussi la question de la sécurité : sécurité physique (comment écrire sur tout ?) mais aussi sécurité financière (les modèles de financements pour les blogs.) Tous ces points seront débattus entre les blogueurs de nos partenaires Radio Kalima et le collectif Nawaat.

Seront présents à ce sommet des nouveaux médias :
  • Mme Sihem Bensedrine, Kalima
  • Mr Sami ben Gharbia , Nawaat
  • Mme Olivia Gré, Bureau Tunisie de Reporters sans frontières
  • Dr. Asiem El Difraoui, chercheur à la Fondation des Sciences Politiques à Berlin.
  • Christian Baier, expert en financement de projets Internet
Liens

jeudi 24 novembre 2011

Koum Yaba, une pièce de théâtre à l'appui de la cause palestinienne, la mosquée Al-Aqsa et les droits du peuple palestinien dans la Diaspora.

Koum Yaba, une pièce de théâtre à l'appui de la cause palestinienne, la mosquée Al-Aqsa et les droits du peuple palestinien dans la Diaspora.

L'acteur et réalisateur Kassem Istanbouli, se prépare la performance de « Koum Yaba » pièce de théâtre dans une tournée européenne (Madrid et Paris), se rallier à soutenir la cause palestinienne, la Mosquée Al-Aqsa et les droits du peuple palestinien dans la Diaspora.

«Koum Yaba », une pièce de théâtre monodrame, parle de la souffrance du peuple palestinien depuis l'année 1948 et jusqu'à aujourd'hui, et est basé sur les textes de l'écrivain palestinien Salman Natour.Istanbouli commencé à effectuer cette pièce de théâtre, Koum Yaba, lors de l'agression sur Gaza, et l'a amené à Beyrouth, les rues et les places publiques, en face de l'ambassade américaine, et aux camps de réfugiés palestiniens, ainsi que pour les universités du Liban et la Syrie.«Koum Yaba » a également été réalisé en soutien à Gaza Festival en 2008, au Festival 2010 Jour de la Terre, et dans ce premier anniversaire de la Nakba, à Madrid, Espagne.

Istanbouli croit en l'importance capitale d'exposer le problème palestinien à l'ouest à travers l'art et le théâtre, et le rôle clé de l'interaction culturelle dans différents domaines afin de communiquer la cause palestinienne dans le monde.


Pour voir les clips de la pièce
http://www.youtube.com/watch?v=zFarF68WC4c

 
Pour plus d'informations et de photos "Istanbouli Théâtre"

MOE UE: Don de son matériel à la société civile tunisienne


Le 24 novembre 2011, la Mission d'observation électorale de l'Union européenne, qui a couvert le processus électoral et l'élection de l'Assemblée nationale constituante du 23 octobre 2011 en Tunisie, a procédé, en présence de la Délégation de l'Union européenne en Tunisie, à la remise de son matériel à cinq réseaux d'organisations non gouvernementales tunisiennes et à deux petites associations locales.

Il est de tradition, après chaque Mission d’observation électorale de l’Union européenne, de donner une partie ou tout l’équipement qui a été acheté localement à des organisations de la société civile à but non lucratif, des associations caritatives et à des organisations non gouvernementales. La Délégation de l'Union européenne a aidé la Mission à identifier ces organisations.

Les réseaux ont été choisis en fonction de l'importance et du rôle de ces réseaux sur l'ensemble du territoire tunisien. Plusieurs secteurs ont été couverts par ce choix: l'environnement, avec le Réseau associatif pour la nature et le développement en Tunisie (RANDET), l'aide humanitaire, avec le Croissant rouge, les droits de l'Homme, avec la Fondation Euromed pour les Droits de l'Homme (FEMDH) et le collectif Lam Echaml, et la citoyenneté, avec le Bus citoyen. Deux petites associations ont également été retenues pour leur action dans une région défavorisée, et plus particulièrement à Kasserine: l'Association des jeunes du 23 décembre pour la protection des enfants marginalisés et l'Association Al Yakine.

Ce matériel comprend entre autres 83 ordinateurs portables, 169 téléphone portables, 32 imprimantes portables et des fax, photocopieuse, appareil photo, télévisions, kits médicaux, … ainsi que des bureaux, des tables, des chaises, des armoires, etc. pour un total de plus de 230.000 dinars.

Les réseaux et associations bénéficiaires :
  • le Croissant rouge tunisien: réseau national de 24 branches
  • la Fondation Euromed pour les Droits de l'Homme: réseau national de 9 associations
  • le Réseau associatif pour la nature et le développement en Tunisie: réseau national de 9 associations
  • le collectif Lam Echaml
  • le Bus citoyen
  • l'Association des jeunes du 23 décembre pour la protection des enfants marginalisés
  • l'Association Al Yakine

Ozwald Boateng crée une nouvelle fondation pour financer des projets d’infrastructure africains

Ozwald Boateng
Le designer visionnaire africain d’envergure internationale, Ozwald Boateng, en collaboration avec l’homme d’affaires nigérien Kola Aluko et la société nigérienne de pétrole et de gaz, Atlantic Energy Drilling Concepts Limited (« Atlantic Energy » - http://www.atlanticenergy.com), a accepté de créer une organisation caritative de plusieurs millions de dollars, dénommée Made In Africa Foundation, pour cibler le financement de la première phase des projets d’infrastructure en Afrique.

Cette fondation apportera un financement de « première heure » aux Africains et aux sociétés africaines, impliqués dans le développement de projets d’infrastructure importants dans cette région. Le financement sera accordé pour l’élaboration des études de faisabilité et les plans d’activités qui précèdent la recherche du financement du projet auprès d’autres sources, comme des sociétés d’investissement à capitaux propres, des institutions de financement du développement et des banques commerciales.   

Le développement de l’infrastructure représente le facteur clé qui permettra de transformer en marchés émergents des économies souveraines en voie de développement. Selon la Société Financière Internationale, le financement nécessaire pour combler le déficit de l’infrastructure en Afrique est estimé à 93 milliards de dollars par an jusqu’en 2020. La majeure partie de cet argent est disponible, mais ne peut pas être distribué tant que les plans d’activités et les études de faisabilité obligatoires n’ont pas été élaborés pour permettre aux sponsors habilités d’obtenir le financement. En raison d’un manque de capitaux pour atteindre cette étape, de nombreuses opportunités ont été abandonnées, et les projets entrepris par les Africains ou les sociétés africaines sont peu nombreux.
La fondation Made In Africa et Atlantic Energy prévoient de financer les toutes premières études de faisabilités relatives aux projets d’énergie indépendants en Afrique, et le plan directeur de rénovation urbaine en Ouganda pour la reconstruction des zones de Naguru et de Nakawa de la ville de Kampala.

Ozwald Boateng a déclaré : « Cette statistique est bien connue : un financement de 400 millions de dollars consacré aux études de faisabilité et aux plans directeurs en Afrique subsaharienne permettrait de développer plus de 100 milliards de dollars de projets d’infrastructure, ce qui créerait en retour une valeur d’un trillion de dollars en Afrique. La première étape est souvent la plus difficile et nous avons créé cette fondation avec Atlantic Energy afin de faciliter ce premier pas pour les Africains. »
Dayo Okusami, avocat général et directeur exécutif d’Atlantic Energy, a ajouté : « La philosophie d’Atlantic Energy repose sur le pilier de l’Engagement Durable : un engagement responsable des entreprises envers le développement durable des projets d’infrastructure au Nigéria et dans d’autres pays africains. Atlantic Energy est ravi de compter parmi les fondateurs donateurs et de soutenir cette œuvre caritative exceptionnelle, et nous attendons avec impatience de donner une impulsion au développement d’une infrastructure durable sur ce continent. À cet égard, Atlantic Energy Drilling Concepts Limited s’est engagé à garantir la somme de 7 millions de dollars pour les études de faisabilité relatives aux projets d’énergie indépendants, pour le plan directeur de rénovation urbaine de l’Ouganda, et pour les frais de fonctionnement de la fondation pendant les trois premières années. 


Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour Atlantic Energy.
 

À propos de Made In Africa Ltd :
Made In Africa Ltd a été fondé en 2006 par Ozwald Boateng, Chris Cleverly et Pr. Hassan Kimbugwe. Cette société installée à Maurice se consacre à apporter des idées novatrices et des capitaux à l’Afrique. Made In Africa a co-organisé avec l’ancien président du Ghana, M. Kufor, le banquet d’état de la conférence de l’Union Africaine au Ghana, et avec un service gouvernemental britannique, la conférence mondiale de développement 2010 à Whitehall sur les couloirs de la croissance. Made In Africa continue à conseiller les gouvernements, notamment celui du Premier Ministre britannique David Cameron, sur l’infrastructure, l’innovation et le financement du développement.

À propos d’Atlantic Energy :
Atlantic Energy (http://www.atlanticenergy.com) est un groupe privé qui opère en amont de l’industrie du pétrole et du gaz. Il a été fondé par des dirigeants nigériens et internationaux du secteur de l’exploration et de la production (E&P), disposant d’une vaste expérience dans le secteur E&P nigérien. Cette société est actuellement présente au Nigéria et se dévoue à ses partenaires et aux communautés par le biais de son programme de durabilité dénommé Engagement Durable.

Atlantic Energy Drilling Concepts Limited est un partenaire important au Nigéria concernant les actifs pétroliers et gaziers en amont.

André Prigent, PDG de Thal'Ion invité de Fi Kilmtine le 24 novembre 2011


Ecoutez jeudi 24 novembre dès midi, dans l'émission Fi Kilmtine sur Express FM, l'interview que m'a accordé dimanche dernier André Prigent, PDG des Laboratoires THAL’ION, experts en cosmétique marine. Les soins THAL’ION sont utilisés dans les centres de thalassothérapie, spas et instituts de beauté dans plus de 50 pays à travers le monde et bien sur en Tunisie comme au Royal Elissa Thalassa & Spa où j'ai enregistré cet interview.

On  parlera de beaucoup de sujets comme de l'état de la thalassothérapie en Tunisie, de la relation de THAL'ION avec les algues de la Bretagne....

mercredi 23 novembre 2011

Habib Guiza invité de Fi Kilmtine le 24 novembre

Habib Guiza
Habib Guiza, Secrétaire Général de la Confédération générale tunisienne du travail (CGTT), sera mon invité le jeudi 24 novembre 2011 vers 13h00 dans l'émission Fi Kilmtine sur Express FM.

On va parler de la scission au sein de la CGTT et de la plainte déposée par le secrétaire général contre des dissidents désireux de renverser le pouvoir au sein de sa structure syndicale.

On présentera les avancées réalisées par la CGTT pour organiser son premier congrès, qui se tiendra le 3 et 4 décembre 2011, autour du thème de « la refondation du mouvement syndical tunisien », congrès programmé et annoncé par la CGTT depuis le mois de mars dernier.

La Confédération Générale Tunisienne du Travail (CGTT) été créée le 03 décembre 2006 et est entrée en activité le 1er février 2011. Son slogan est « Solidarité Justice Modernité ». L’initiative de la CGTT vise à la rénovation de l’action syndicale, aussi bien au niveau de la perception globale des problèmes que des méthodes de travail et la refondation de cette action, et ce dans le cadre d’un pluralisme syndical réel, d’une coexistence fructueuse, dans l’intérêt des travailleurs (ses), de la société et du pays. La première constitution de la CGTT, première organisation syndicale nationale, remonte au 3 décembre 1924 par Mohamed Ali Hammi et s’est reconstituée en 1937 sous la direction de Belgacem Gnaoui.

WAITO foundation en Tunisie pour lutter contre la contrefaçon et la contrebande


Pierre Delval
Pierre Delval, Membre Fondateur - Directeur Général de WAITO Foundation (World Anti Illicit Traffic Organisation) et Ghazi Ben Tounis vice-président de WAITO Foundation en Tunisie étaient mes invités dans l'émission Fi Kilmtine sur Express FM pour présenter cette organisation qui a pour objectif d'apporter du soutien aux Etats et aux fédérations interprofessionnelles sur la lutte contre les trafics illicites dans les domaines des contrefaçons dangereuses et tout ce qui peut apporter une instabilité économique dans le monde.


Ghazi Ben Tounis
La fondation vient d'ouvrir son bureau à Tunis qui aura en charge notamment de lutter contre la contrefaçon et la contrebande. Une problématique douloureuse en Tunisie vu que beaucoup de régions vivent de la contrebande.

Ecouter le podcast

Yves-Aubin de la Messuzière: Abdelwaheb Abdallah était une source de blocage


Yves-Aubin de la Messuzière en 2004
Comme annoncé dans un précédent post, Yves-Aubin de la Messuzière, l'ancien ambassadeur de France en Tunisie (2002-2005), était mon invité lors d'une interview téléphonique à l'occasion de la sortie le 30 novembre 2011 chez CERES éditions de son livre "Mes années Ben Ali : Un ambassadeur de France en Tunisie".

Plusieurs questions ont été évoquées au cours de cette interview diffusée à midi 15 le mercredi 23 novembre sur Express FM dans l'émission "Fi Kilmtine".

Il y a tout d'abords le but de cet "auto Wikileaks" par un ambassadeur agacé par les correspondances américaines révélées par Wikileaks, voulant montrer que la diplomatie française n'était pas en reste par rapport à son homologue yankee, avec comme justificatif deux télégrammes diplomatiques que La Messuzière a été autorisé à ublier avant le délai habituel de 30 ans.

La Messuzière "d'autiste" le pouvoir de l'ancien président et surtout ses plus collaborateurs les plus proches, notamment Abdelwahab Abdallah qu'il avait connu en tant que conseiller spécial auprès de Ben Ali, et qu'il qualifie de "source de blocage". Il a indiqué qu'il avait à maintes reprises eu des entretient avec Abdallah pour dénoncer les abus des droit de l'homme et que ce dernier lui promettait toujours d'examiner la question sans que rien ne change.

Il y a aussi la fameuse phrase de Jacques Chirac, alors président de la république française en visite en Tunisie: “Le premier des droits de l’Homme c’est manger, être soigné, recevoir une éducation et avoir un habitat”.

Yves-Aubin de la Messuzière et Fréderic Mitterand en 2004

Plus d'informations en écoutant l'interview de Yves-Aubin de la Messuzière