dimanche 25 décembre 2011

mardi 20 décembre 2011

le Village d'enfants crie SOS!!

Agendas SOS au prix de 10DT l'unité. Vu que cette année les caisses sont vides, et que la kermesse annuelle n'a pas eu lieu pour des raisons de sécurité, je vous invite à faire un geste pour acheter des agendas à offrir à vos collaborateurs ou à vos clients.


Fermeture définitive du site Yazaki à Om Larayes - communiqué

logo de Yazaki
La société Yazaki Tunisia, implantée dans la région du bassin minier à Gafsa, a informé officiellement le Ministere de l’Industrie et de la Technologie de la décision de fermeture définitive du site Yazaki à Om Larayes.

Le Ministère de l’Industrie et de la Technologie indique d’autre part que  la société a justifié cet arrêt par « les grèves irrégulières et non annoncées des employés du site de production d’Om Larayes, le 15 et le 16 décembre 2011, chose qui a totalement arrêté la production et avait des impacts très sérieux sur le travail de notre client, obligeant ainsi la société à payer des pénalités énormes et a touché l’image de groupe Yazaki sur le marché ».

La société rappelle que cette décision a été prise après « de longues négociations avec les employés afin de les convaincre de reprendre le travail », ces derniers n’ont pas accepté de rejoindre leurs postes. La décision ajoute la société a été prise en concertation avec la centrale Yazaki Europe Limited.


Journaliste palestinien remporte le 1er prix du concours de photographies du patrimoine culturel

Un jeune photographe et journaliste palestinien, Mahmoud Illean de Jérusalem, est le vainqueur de l'édition 2011 de « Points de vue croisés : villes de Méditerranée comme espaces de socialisation », concours international de photographie organisé par le programme Euromed Heritage et l'association Rehabimed, financés par l’Union européenne.

Le jury a reçu pas moins de deux cent soixante-six photos émanant de vingt-trois pays différents, celui qui a présenté plus grand nombre de participants étant l'Algérie, suivie du Maroc et de la France. Au total, 63 % des participants étaient originaires de pays partenaires de la Méditerranée.

Le jury a décerné une mention spéciale à Mohamed Karim Boumais, photographe marocain de vingt-neuf ans, à Olivier Dubuquoy, pigiste de Marseille, à Mohamed Badarne, de Haïfa, ainsi qu’à Emanuele Ciccomartine, photographe espagnol.

Pour en savoir plus

lundi 19 décembre 2011

J'ai raté la neige à Ain Draham :(



Ciel dégagé
J'ai été invité au cours du weekend à Ain Draham par Microsoft à l'occasion d'un meeting qui était à la fois un Windows Phone coding party mais aussi le lancement de l'Imagine Cup 2012.

J'ai été invité à dire deux mots aux étudiants présents sur place afin de les booster, leur donner mon avis sur la nature de leur participation à l'édition 2012 de ce que je considère comme étant les jeux olympiques annuels de l'informatique.

Il n'y a aucune raison que nos étudiants en informatique n'aient pas l'imagination nécessaire pour proposer un sujet innovant et ambitieux, capable de dépasser le stade du premier tour et pourquoi pas, atteindre le dernier round.

cheminée à l'hôtel
L'occasion était belle pour aller faire un tour dans la ville et se taper un narguilé dans un des cafés populaires. La température a oscillé entre le ensoleillé, le brumeux et le pluvieux mais malheureusement pas le neigeux puisque dimanche vers 15 heures au moment de mon départ, il pleuvait et faisait 4°.

J'ai donc raté la neige de quelques heures et c'est assez frustrant je dois l'avouer :(

Tant pis, mouch kateb. Une prochaine fois peut être

Village de Ain Drahem
.

Rencontre de Nouakchott pour un Maghreb pacifié - Communiqué

La « Rencontre de Nouakchott pour un Maghreb pacifié » se tiendra du 25 au 28 décembre 2011 à Nouakchott, Mauritanie. Elle est organisée par le Comité de suivi de la Conférence de Tunis pour un Maghreb uni et démocratique.

Plusieurs dizaines d’organisations de jeunesse maghrébines et des spécialistes de la région vont y participer. Au programme : des tables rondes et ateliers de réflexion, qui mèneront à un document final destiné à poursuivre l’objectif d’un Maghreb uni et démocratique, dont se saisit aujourd’hui la jeunesse.

Cette rencontre de Nouakchott fait suite à la Conférence de Tunis pour un Maghreb uni et démocratique (27-30 avril 2011), durant laquelle les participants ont lancé l’Appel de Tunis, le premier issu d'un mouvement de la jeunesse pour un Maghreb uni et démocratique.

La thématique générale du Maghreb pacifié part d'un principe de réalité, celui des conflits qui continuent à fracturer le Maghreb. Aux conflits historiques et territoriaux, dont le conflit du Sahara, s'ajoutent les lignes de fracture politiques, identitaires et sociales, qui restent encore à traiter.

La rencontre ambitionne ainsi d'avancer dans la résolution des conflits et des dissensions au Maghreb, sur le plan intérieur et régional. Cette période de révoltes de la jeunesse a permis à la fois d'observer la démocratisation à l'oeuvre et les enjeux transversaux au Maghreb, que la rencontre abordera dans un cadre maghrébin, par une conjugaison des efforts.

Car la jeunesse maghrébine a non seulement des revendications démocratiques et sociales, mais elle aspire aussi à une intégration régionale à même de lui permettre de relever les défis de son époque.

Le Programme:

DIMANCHE 25 DECEMBRE 2011
  • Accueil des participants
LUNDI 26 DECEMBRE 2011
  • Matin
    •  Ouverture
    • Table ronde 1: CONFLICTUALITE ET GESTION DES CRISES AU MAGHREB AU COURS DU XXe SIECLE
  • Après-midi
    • Table ronde 2: LE ROLE DES SOCIETES CIVILES ET DES MOUVEMENT DE JEUNESSE DANS UNE DYNAMIQUE DE MEDIATION
    • ATELIERS
  • Dîner officiel
MARDI 27 DECEMBRE 2011
  • Matin
    • Table ronde 3: PERSPECTIVES POUR UNE DYNAMIQUE DE CONCILIATION, DE NEGOCIATION ET DE PAIX DANS L'ESPACE MAGHREBIN
    • ATELIERS
  • Après-midi
    • Conclusions
    • Clôture de la rencontre
MERCREDI 28 DECEMBRE 2011
  • Départ

THEMATIQUES DES ATELIERS
  • les conflits politiques (démocratie)
  • les conflits identitaires (arabité, amazighité...)
  • les conflits sociaux (égalité hommes-femmes...)
  • les conflits territoriaux : y a-t-il une solution au conflit du Sahara dans un cadre maghrébin

samedi 17 décembre 2011

NR-SOL - objectif: 25 Mégawatts de solaire

Noomane et Nidhal Bergaoui
J'ai accueilli le vendredi 16 décembre 2011 Noomane et Nidhal Bergaoui le 16 dec 2011 pour présenter NR-SOL, première usine de production de modules solaires photovoltaïques en Tunisie.

NR-SOL, est le premier fabricant Tunisien de modules solaires photovoltaïques et le premier fabricant en termes de capacité de production dans le Nord-Afrique. Cette entreprise utilise les dernières technologies disponibles tant au niveau des équipements et procédés de fabrication qu’au niveau des matières premières. Elle envisage une capacité de production annuelle de 25 MégaWatts.

Les deux frères Bargaoui ont pris l’initiative d’installer une plateforme complète de fabrication des panneaux solaires photovoltaïques dans la zone industrielle d’Ennadhour, gouvernorat de Zaghouane, pour participer à la promotion de l’investissement dans les zones rurales Tunisiennes. Un projet qui va créer près de 4000 emplois directs et indirects (production, installation, …).

NR-SOL envisage la fourniture et l’installation des panneaux pour les municipalités dans le cadre d’un nouveau projet qui permettra de faire gagner au moins 50% des dépenses en énergie électrique. Si 53080 m² de capteurs solaires ont été installés jusqu’à fin juillet 2008 en Tunisie, NR-SOL ambitionne d’équiper, d’ici 2014, 5000 bâtiments résidentiels avec des modules à bases de cellules multicristallines à haut rendement qui seront testés avant utilisation.


Cliquer sur le lien pour écouter l'interview des frères Bergaoui

Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse est née

La Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse (ccitnch) est née.

Monia Riahi Maaouia & Tahar Ktari
L'assemblée constitutive a eu lieu le 15 novembre 2011, et s’occupera dans la mesure de ses capacités de promouvoir les investissements suisses en Tunisie, de promouvoir la Tunisie auprès des firmes installées en Suisse ainsi que de renforcer l’information et les liens économiques et commerciaux de toute nature entre les deux pays.

Pour présenter la ccitnch, j'ai invité le 16 décembre, Samir Khoudja président de la chambre, Tahar Ktari, Vice président, et Monia Riahi Maaouia de l'ambassade Suisse à Tunis.

Voici la composition du Conseil d’administration :
  • M.Pierre Combernous ( Ambassadeur de Suisse en Tunisie): Président d’honneur 
  • M. Samir Khoudja (BOBSTGroup) : Président 
  • M. Youssef Hachich ( ROCHE) : Vice Président 
  • M. Tahar Ktari (SGS Tunisie): Vice Président chargé de la communication 
  • M. Rachid Khattate (Nestlé Tunisie): Trésorier 
  • M. Sofiane Ghorbel (CFB Hotels) : Trésorier adjoint 
  • Mme Emna Allani : Secrétaire générale 
  • Mme Cyrine Hfaiedh (AON Tunisie) : Secrétaire générale adjointe 
  • M. Christophe Sauer( NOVARTIS) 
  • Me Taoufik Ouanès (Avocat) 
  • Samir Khoudja
  • Membres : M. Claude Canceil (SIKA) M. Habib Messaï (ABB) M. Moncef Chaouch (SOS Surveillance) Mme Emma Bernegger Ben Haouala (Napolis) Mme Monia Riahi Maâouia (Ambassade de Suisse) 
Les coordonnées de la Chambre sont :
  • Adresse : 11, rue Slimen Ben Slimen- Manar 2- 2092 Tunis. 
  • Email : info[at]tuniso-suisse.org contact[at]tuniso-suisse.org 
  • Web : www.tuniso-suisse.org 

lien vers le podcast: Les ambitions de La Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-Suisse

jeudi 15 décembre 2011

4 millions de dollars de plus dans le capital de Amen Santé

Mohamed Ben Hmida
Mohamed Ben Hmida, Directeur Général de Amen Santé était mon invité pour parler de l'entrée de IFC dans le capital de la filiale du groupe Amen qui gère quatre cliniques Amen en Tunisie

IFC "Intarnational Finance Corporation", une filiale de la banque mondiale est un organisme international qui gère et développe le secteur privé dans le monde.

L'entré d'IFC dans le capital de Amen Santé permettra d'accompagner cette entreprise dans son développement dans les régions et à l'international.

Parmi les projets de Amen Santé, un hôpital privé du coté de la place pasteur, une nouvelle clinique à Beja (en construction)...

Ecouter le podcast.

Les ministres CPR au prochain gouvernement

Je viens de recevoir par mail ce communiqué provenant du CPR:

Maître Abderraouf AYEDI a présidé, aujourd’hui 14/12/2011, une réunion à laquelle ont assisté les membres du bureau politique et les députés du CPR, afin d’étudier les portefeuilles ministériels prévus pour le parti et d’y attribuer les personnes adéquates et disposant de la compétence requise pour le poste.

Après avoir étudié les différents dossiers de candidatures et écouté une brève présentation du projet proposé par chaque candidat pour le ministère auquel il se présente, un vote démocratique et transparent a eu lieu et a abouti à la liste suivante :
  • Zouhour KOURDA : Ministre des affaires de la femme; 
  • Dhamir MANAI : Secrétaire d’état auprès du Ministre de l’Industrie, chargé de l’énergie et des mines;
  • Mohamed ABBOU : Ministre d’état auprès du 1er Ministre chargé de la réforme administrative;
  • Semir BEN AMOR : Ministre des propriétés de l’Etat;
  • Nasser BRAHMI : Ministre de l’éducation 
  • Abd Esslem CHAABENE : Ministre de la jeunesse et des sports
  • Hédi BEN ABBES : Secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires étrangères

Géant renait de ses cendres - communiqué

Saccagé par le plus grand incendie criminel de l’histoire du pays qui l’a dévasté en pleine émeute populaire lors de la fameuse journée du 14 janvier 2011, le centre commercial Tunis City s’apprête finalement à renaître de ses cendres.

Après l’ouverture du Food-Court, des espaces mitoyens et des boutiques de la galerie commerciale qui a eu lieu mi-juillet, l’hypermarché Géant, fleuron de Tunis City, ouvrira ses portes courant janvier 2012.

Selon les estimations, le coût de la reconstruction du complexe Géant avoisine les 30 millions de dinars, alors que les dégâts suite aux troubles de la période de la révolution ont atteint les 70 millions de dinars. Les dégâts matériels étaient de l’ordre de 30 millions de dinars pour l’hypermarché et 20 millions de dinars pour la galerie marchande, outre le pillage de stocks de marchandises évalués à 18 millions.

Il est à rappeler que la Société Meddis-GEANT a continué, malgré l’arrêt total de l’activité, à régler les salaires des 1000 employés directs et à honorer ses engagements financiers avec les 1200 fournisseurs évitant à nombre parmi eux les risques de grandes difficultés financières.

Au final, la volonté de reconstruction des responsables, annoncée en pleine crise depuis le 19 janvier 2011 via un communiqué de presse rassurant, a eu raison de l’ampleur des dégâts. Les travaux de reconstruction ont été assurés dans des délais exceptionnels grâce à la mobilisation d’une trentaine d’entreprises qui ont travaillé d’arrache-pied en vue de l’ouverture imminente.

Asma Aidi remporte le prix La Tribune Women's Award

Asma Aidi, directrice générale de Steria India, a gagné le premier prix de la seconde édition de La Tribune Women’s Awards dans la catégorie Pays émergents.

Asma Aidi et Jacqueline Franjou - Copyright Bertrand Cardon

Notons qu'avec plus de 15 mille votes, la catégorie Pays émergents est celle qui a reçu le plus de votes.

Mme Aidi a déclaré que ce prix lui rapporte une reconnaissance personnelle en tant que femme tunisienne ayant fait des études en Tunisie travaillant dans des pays développés et qu'elle pourrait être un exemple pour la femme tunisienne. Elle représente aussi une visibilité pour les autres femmes tunisiennes avec pour message que celui qui ne tente rien n'a rien.

Asma Aidi parle aussi de son expérience en matière de parité dans les différents pays où elle a travaillé (UK, Inde, France...)

Lien vers le site de Express FM pour écouter l'interview de Asma Aidi

Al Haj Klai parle de l'avenir des TIC en Tunisie

Haj Klai
Haj Klaî, ancien ministre des Technologies de la communication sous Ben Ali et ex PDG de l'Office national des postes était mon invité le 14 décembre 2011, pour parler de sa contribution à la conduite de la transformation des services de la Poste tunisienne et des stratégies de développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication qu'il faut adopter en Tunisie.

Comment a t'il pu dépasser la résistance au changement, pourquoi le modèle de modernisation de la Poste Tunisienne n'a pas été suivi par d'autres entreprises publiques, quels sont les freins au commerce électronique, pourquoi ne s'engage t'on pas délibérément dans les logiciels libres, son avis sur le contrat signé avec Microsoft par le gouvernement, les TIC sont elles un des moyens de résoudre le problème du chômage en Tunisie, ses relations avec Ammar 404?

Ecoutez l'interview de Haj Klai sur le site de Express FM

lundi 12 décembre 2011

A l'appel du SNJT, je porte le brassard rouge

J'ai répondu aujourd'hui, comme mes confreres journalistes tunisiens, à l'appel du SNJT relatif au fait de porter le brassard rouge dans toutes les entreprises de presse afin de manifester ma solidarité avec les confrères en difficulté.

Pour plus d'infos, voici la dépéche de l'agence TAP:

Un communiqué publié par le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), dont une copie est parvenue vendredi à l’Agence TAP, réitère la volonté de ce syndicat de contribuer à la consécration d’une presse libre, plurielle et démocratique.

A cet égard, le syndicat demande à l’Assemblée nationale constituante et au prochain gouvernement d’inscrire, dans la nouvelle constitution, le principe de la liberté de la presse, de l’expression et de la création, sans aucune entrave.

Le syndicat a, par ailleurs, informé ceux qui s’occupent de la chose politique et médiatique dans le pays, des atteintes subies par le secteur de l’information, visant son indépendance et sa neutralité, dont notamment la tentative de certaines parties politiques et médiatiques d’imposer une nouvelle tutelle au secteur et de l’orienter à des fins politiques.

Le syndicat ajoute que certaines parties politiques et des lobbies financiers cherchent à exploiter le vide juridique et législatif que connaissent certains entreprises de presse, à l’instar de la Radio Ezzitouna.

Le syndicat relève les atteintes aux droits matériels et moraux des journalistes, perpétrées récemment par des responsables d’entreprises de presse, enfreignant ainsi les lois régissant le secteur.

Il condamne, en outre, les menaces et les agressions contre les journalistes pendant l’accomplissement de leur devoir.

De ce fait, le syndicat national des journalistes tunisiens exprime son attachement à oeuvrer pour la préservation de la dignité des journalistes et la protection de leurs droits matériels et moraux, en tant que droit fondamental légitime.

Il appelle les journalistes à manifester leur solidarité avec les confrères en difficulté, en portant le brassard rouge, lundi 12 décembre 2011, dans toutes les entreprises de presse.

Cette décision est motivée, selon le syndicat, notamment par ce qui se passe au sein de Hannibal TV dont le propriétaire s’est rétracté au sujet de l’accord conclu avec le syndicat, a gelé les activités d’un certain nombre de journalistes et techniciens, résilié les contrats de travail d’autres personnes et accusé un troisième groupe d’incitation à la grève, en prévision d’une action en justice.

lundi 5 décembre 2011

Monastir, dimanche 4 décembre à 11h48

Photos prises ce matin à Monastir sur la plage du Royal Elyssa Thalasso et Spa à 11h48.


Une dizaine de français et françaises se sont même baignés.


dimanche 4 décembre 2011

Communiqué de la BCT du 1 décembre 2011

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie a tenu une réunion extraordinaire au cours de laquelle il a relevé la poursuite des difficultés économiques mettant en garde contre les risques de leur aggravation vers une situation de crise d’autant plus que la marge de manœuvre au niveau de la politique monétaire est devenue très limitée et ce, dans un contexte de conjoncture économique mondiale difficile, surtout dans les principaux pays européens partenaires, ayant engendré des retombées négatives sur le rythme de la production et des exportations des principaux secteurs de l’économie nationale.
En attendant une meilleure visibilité sur le plan des politiques économiques, l’incertitude et l’hésitation se poursuivent chez les investisseurs locaux et étrangers parallèlement à la détérioration de plusieurs indicateurs économiques et financiers.

A cet égard, le Conseil appelle tous les intervenants à faire preuve de sagesse et de diligence pour assurer le démarrage de l’action du Gouvernement et le retour du fonctionnement normal des rouages de l’Etat et des services publics dans les plus brefs délais. L’objectif étant d’œuvrer à rétablir la confiance et à redynamiser l’activité économique et l’emploi. Aussi, l’accélération de l’adoption du Budget de l’Etat et de la loi des finances pour l’année 2012 constitue-elle l’un des principaux facteurs à même de donner un signal clair à cet effet.

Au cours de cette réunion, le Conseil s’est penché également sur le statut institutionnel proposé pour la Banque Centrale de Tunisie dans le cadre du projet de loi portant sur l’organisation provisoire des pouvoirs publics. Ce projet tend à soumettre la Banque Centrale de Tunisie à l’autorité du gouvernement et ce, contrairement aux attentes aspirant à une consolidation de l’indépendance de l’Institut d’Emission pour assurer les missions qui lui sont dévolues dans le domaine monétaire et bancaire avec l’efficacité requise.

A cet effet, le Conseil a rappelé que l’indépendance des Banques Centrales et des autorités de contrôle et de régulation demeure l’une des principales orientations et évolutions ayant pour but d’assurer la stabilité financière et de consacrer les principes de la bonne gouvernance dans les systèmes démocratiques développés et dans plusieurs pays en développement qui ont connu une nette avancée dans ce domaine.

Partant de ce fait, le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie appelle non seulement à la préservation de la situation, prévalant notamment depuis le 14 janvier, marquée par une marge importante d’indépendance de la Banque Centrale mais surtout à la consolidation de son indépendance en l’inscrivant dans la loi organisant les pouvoirs publics et en la consacrant dans la constitution.

Le Conseil souligne également la nécessité de fixer les conditions garantissant l’indépendance de la Banque Centrale dont, particulièrement, les critères de nomination et de révocation du Gouverneur, de la désignation des membres du Conseil d’Administration ainsi que les modalités d’intervention et de contrôle et les mécanismes de responsabilisation et d’évaluation de l’efficience de la banque.

Tunisie Télécom construit son siège social - communiqué

M. Ali Ghodbani PDG de la Société Nationale des Télécommunications « Tunisie Télécom » a inspecté ce vendredi le démarrage des travaux de construction du siège social de l’entreprise, au centre urbain nord de Tunis.

Le PDG a réitéré que Tunisie Télécom, et malgré quelle soit une des plus grandes entreprises nationales opérant dans un secteur stratégique ayant une part très significative dans l’activité économique du pays, est restée, durant des longues années avant la révolution de la liberté et de la dignité, privée d’un siège social qui reflète son poids économique, la grandeur et le volume de ses activités et qui répond aux aspirations de ses ressources humaines.

Ali Ghodbani PDG de Tunisie Télécom
Tunisie Télécom a souffert de l'éparpillement de ses différentes structures centrales sur tout le gouvernorat de Tunis. Cette entreprise a été obligé, vue le grand nombre de ses employés, de louer 12 locaux administratifs dispersés pour un montant annuel de 3,5 millions de dinars ; ce qui a engendré des impacts négatifs sur le développement de l’entreprise a ajouté le PDG.

Il a souligné que le nouveau siège social est une aspiration légitime de tous les agents de Tunisie Télécom. Il va être édifié pendant une trentaine de mois pour être fin prêt au cours du premier semestre de 2014 et accueillera mille agents.

Cet édifice sera construit selon les dernières normes architecturales sur une superficie totale de 21 000 m2, sur 8 étages et 2 sous sol avec un coût global dépassant les 29 millions de dinars.

Orange réduit la facture téléphonique des entreprises - communiqué

À partir du 2 Décembre 2011, la nouvelle offre fixe d’Orange, baptisée Smart Voice, permet aux entreprises de baisser leur facture de téléphonie fixe en toute simplicité. Elles bénéficient également des appels illimités vers tous les numéros Orange fixes et mobiles de leurs collaborateurs depuis la ligne fixe Orange et ce pour la première fois en Tunisie.

Orange s’engage sur une activation immédiate des nouvelles lignes et sur une extension de lignes supplémentaires au maximum sous 3 jours ouvrables.
Grâce aux prix minutes les plus compétitifs du fixe vers les mobiles de tous les opérateurs nationaux et vers l’international, l’offre Smart Voice garantit une réduction substantielle de la facture de téléphonie fixe (jusqu’à 40% de réduction). Elle permet donc aux entreprises de bénéficier du trunking du trafic voix vers certaines destinations sans bouleverser leur infrastructure télécom existante.

La solution de téléphonie fixe d’Orange utilise la technologie 3G (disponible pour 80% de la population). Elle peut être testée durant le premier mois de souscription avant tout engagement.

Orange garantit une continuité de service optimale et une qualité de service.

L’offre est disponible et les entreprises intéressées peuvent bénéficier de l’offre Smart Voice en prenant contact avec le service commercial Orange, par e-mail : entreprises@orangetunisie.tn ou par téléphone (31 11 11 51) et peuvent accéder à de plus amples informations sur l’offre sur www.orange.tn/business

jeudi 1 décembre 2011

Fi Kilmtine du 30/11/2011: police citoyenne et Get IT

Iheb Béji, directeur général de la société Médianet et Président de "GET IT" était mon invité ce mercredi 30 novembre lors de l'émission Fi Kilmtine sur Express FM pour présenter ce groupement d'intérêt économique regroupant une dizaine d'entreprises oeuvrant dans les TICs en Tunisie.


Ecoutez le podcast

Iheb Béji

J'ai ensuite reçu Rached Mahjoub, Président de l'Association Tunisienne pour une Police Citoyenne, pour présenter cette association qui s'est fixé pour objectif de défendre l'idée d'une sécurité au service du citoyen.
Ecoutez le podcast
Rached Mahjoub