mardi 6 novembre 2007

Tennis de salon?????

Je voudrai réagir sur le papier incendiaire signé Chiraz Ounaïs sur le Challenger Tunisie organisé par la Fédération Tunisienne de Tennis : http://www.letemps.com.tn/pop_article.php?ID_art=9600

Dans cet article que je vous invite à lire, le « journaliste » prends un cruel et malin plaisir à gratuitement casser l’initiative d’organiser le Challenger Tunisie doté de 35.000$ plus hospitalité. Si je schématise grossièrement l’idée sournoise sous jacente, ce papier insinue que ce tournoi est une perte de devises car nous n’avons pas de sportifs tunisiens capables de tenir le challenge, et que l’objectif de ce tournoi est de flatter l’égo du président de la Fédération de Tennis qui cherche à se donner du prestige vis-à-vis des ses électeurs africains dans le but de se maintenir à la tête de la Confédération Africaine. Tout simplement pitoyable !

Si on rentre dans ce raisonnement BOUDOUROU, depuis combien de temps n’y a-t-il pas eu de tennisman vainqueur à Wimbledon ? ou de français vainqueurs à Rolland Garros ? Ces deux prestigieux tournois du grand chelem devraient selon la logique implacable de l’auteur être rayés de la carte des tournois puisque je cite « Ces milliers de dollars… ne serviront en réalité qu'à servir le prestige individuel de (ou) des dirigeants, beaucoup plus que la qualité de jeu de nos représentants ».

Si on va plus loin, les seuls pays qui devraient organiser des tournois de Tennis devraient être ceux dont les représentants font partie du TOP 10. Pourquoi pas remplacer Wimbledon par le tournoi de Bâle, l’Open d’Australie par le Masters de Madrid ou de Barcelone, et Rolland Garros par un tournoi à Buenos Aires ? A quoi servent aussi les tournois de Doha, Dubaï, Chennai, Vina Del Mar, Beijing, Umag, Casablanca… Soyons sérieux !

On n’a pas de tennisman représentatifs ? Comment est-il possible qu’un Heytham Abid batte un Christophe Roccus et qu’un Malek Jaziri sorte des qualifications lors du dernier Tunis Open ? Quelles sont les retombées médiatiques et sportives de telles victoires sur le tennis tunisien ? Combien de jeunes savent depuis que battre un top 200 est quelque chose de possible ? Combien de jeunes ont décidés de se mettre au Tennis depuis ? Autant de questions dont les fruits pour le tennis tunisien et le prestige de la Tunisie dans le monde n’ont pas de prix !

Ah au fait, cette affirmation je cite « ce tournoi… est en effet le premier du genre en Tunisie. » NON ! ce tournoi n’est pas le premier du genre et en posant une question aux spécialistes du tennis du journal Le Temps ou en faisant une petite recherche sur le site internet du journal, ce monsieur aurait su que le Tennis Club de Tennis a déjà organisé cette année la troisième édition moderne du Tunis Open de Tennis doté de 125.000$ (3,5 fois la dotation du Challenger Tunisia). Je suis désolé mais la première qualité d’un journaliste c’est de vérifier ses sources, c’est le moindre des respects lorsqu’on à l’honneur d’écrire dans une prestigieuse institution dont son Directeur Général, Mr Raouf Cheikhrouhou,  lors de la réception du vendredi 2 novembre, a je cite « mis l'accent sur les constantes immuables de la charte fondatrice de notre groupe basée sur la cohésion de l'équipe, l'information saine et la recherche de la qualité. »

Critiquons oui, mais de grâce, n’utilisons plus des arguments rétrogrades boudourou !

 

1 commentaire:

Mehdi a dit…

Te fache pas
Comme a dit Passi: laisse parler les gens :p
PS: Putain la référence :p