mercredi 21 novembre 2007

Histoire des derniers rois de Tunis XVIe s.


Si comme moi l'histoire de la Tunisie vous passionne, je vous invite à découvrir "Histoire des derniers rois de Tunis XVIe s.", livre sorti dernièrement par les Editions Carthaginoises, jeune maison d'édition dirigée par Mika Ben Miled.

N'ayant pas encore lu le livre (que j'achèterai à mon prochain passage en librairie), je me contenterai donc du communiqué de presse.

"Histoire des derniers rois de Tunis XVIe s." est un reportage de guerre avant l'heure décrit par Luys del Marmòl y Carvajal, soldat, voyageur et historien et par Jan Cornelisz Vermeyen, peintre flamand. Ce livre est présenté par Jean-Pierre Vittu agrégé d'Histoire, Docteur d'État ès Lettres, Professeur d'Histoire moderne à l'Université d'Orléans.

Au XVIe siècle en Méditerranée s’affrontent deux puissances : l’empire chrétien et l’empire ottoman. Le Maghreb est au centre des conflits. Pour la première fois par un montage en parallèle de deux témoignages directs, les peintures de Vermeyen et le récit de Marmòl, cet ouvrage relate ces évènements. Le lecteur découvrira ainsi tout un pan d’histoire par ces deux “reporters de guerre”.

Au fil des “Prises de vues“ se dévoileront les paysages de Tunis au seizième siècle, et maints détails comme les vêtements et les armes, et dans la « Galerie de tableaux » seront révélés les portraits retrouvés des derniers hafsides et leur influence dans la peinture flamande.

L’ouvrage se compose de deux parties :

Une enquête sur l’ensemble des œuvres picturales d’après l’expédition de Charles Quint à Tunis en 1535. Charles Quint avait dans sa suite Jan Cornelisz Vermeyen, peintre, dessinateur, ingénieur et orfèvre (né à Beverwijk, près d'Haarlem, v. 1500, mort à Bruxelles 1559), qui a reproduit avec précision les détails de cet expédition : paysages de Carthage, La Goulette, Tunis (fortifications, portes, remparts, arsenal…), la flotte, les armes, personnages, costumes, (soldats des deux armées et habitants de la ville)… etc.

Sur commande de Marie de Hongrie, sœur de Charles Quint, Vermeyen exécuta d’abord une série de tableaux (six restants sur les douze originaux) (Kunstsammlungen der Veste Coburg, Allemagne). Douze cartons originaux représentant les mêmes scènes (env. 8 m/5m, Kunsthistorisches Museum Wien), d’après lesquels furent exécutées les fameuses tapisseries (Musée Royal de Madrid) que Guillaume Pannemaker tissa dans son atelier bruxellois (soie, fils d’or et d’argent), de 1548 à 1554. Des copies réalisées au XVIIIe s. se trouvent au Museum Wien et à l’Alcazar de Séville. Ces œuvres de Vermeyen vont influencer la peinture flamande dans la mode des paysages de ruines et des représentations orientalisantes, en vogue à l’époque de la Renaissance. En effet, les vestiges et l’aqueduc de Carthage, les vues de Tunis, des détails de costumes… seront repris par d’autres artistes.

L’ouvrage prend en considération cet aspect avec des reproductions de ces œuvres. Ainsi une imagerie diverse forme l’ensemble des illustrations sur le Tunis des XVIe et XVIIe s. : des plans, des pièces d’orfèvrerie et une série de 7 gravures d’après Vermeyen de Frans Hogenberg (1570) (B.N.F., cabinet des Estampes), qui furent reproduites ou copiées de multiples fois.

On découvrira les portraits des derniers rois hafsides, Mulay Hassan et son fils Mulay Ahmed, d’après un tableau aujourd’hui perdu de Vermeyen, copié à l’identique par Rubens, figurant en mage Balthazar dans les tableaux ayant la Nativité pour thème et qu’on reconnait dans d’autres œuvres. On découvrira de même la représentation de Kheyr-ed-Dîn Barberousse, peint de visu par Vermeyen.

Dans une seconde partie, un texte relatant la fameuse expédition : L'Afrique de Màrmol, de la traduction de Nicolas Perrot sieur d'Ablancourt, A Paris: Chez Thomas Iolly, 1667. (Livre 6). (Traduction qui n’a jamais été republiée sauf nombreuses citations et références par des historiens). Luis del Mármol Carvajal, écrivain espagnol du XVIe s., qui relate en détail l’expédition de Charles-Quint à Tunis en 1535, à laquelle il avait participé.

L’ouvrage en parallèle texte et illustrations qui se répondent et se complètent avec une étonnante exactitude de lieux et de temps. De Tunis à Sousse, de Mahdia à Jerba, dans le fracas de ces batailles, les paysages apparaîtront bien différents !

"Histoire des derniers rois de Tunis XVIe s."
Ed. cartaginoiseries
Format : 23x21. Reliure broché. Illustré quadri. 168 p.
ISBN 978-9973-704-05-4 (3e trimestre 2007).
Prix de vente : 30dt. 30€
Importante iconographie sur la peinture du XVIe s.

Livre disponible chez l'éditrice (envoi par poste, port compris).
Mika ben Miled
2 rue Sophonisbe 2016 Carthage Tunisie
(+216) 71 732 594 (répondeur)
e-mail :mikabenmiled[at]gnet[point]tn

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Très intéressant !!