lundi 18 août 2008

Oussama Mellouli - le Golden Boy parle

Comme une très grande majorité de tunisiens, j'ai ressenti une grande émotion en voyant Oussama Mellouli triompher à Pékin en natation lors de la compétition du 1500 m nage libre.

Une victoire que j'ai sentie comme une libération: oui, c'est possible, on peut nous aussi aspirer à l'excellence et triompher au plus haut niveau mondial. A force d'abnégation, de mental et de courage, et bien sur après avoir fait tous ce qu'il faut auparavant (entrainements, préparations mentales, logistique et autres), on peut décrocher l'or et atteindre le nirvana.

Et surtout, n'oublions pas que nous attendons depuis 40 ans qu'un tunisien fasse retentir l'hymne national aux jeux olympiques. Mohamed Gammoudi, premier tunisien en or aux JO à Mexico en 1968 en était devenu un mythe, un icône à l'exploit jusqu'à hier inégalé.

Bravo à Oussama Mellouli qui a su braver l'adversité, travailler dans l'ombre, "purger sa peine" en silence et réparer l'injustice. Il lui a manqué 8 centièmes de secondes pour le faire dans le 400m NL, il s'est raté dans le 200m NL, il a pu briller le 17 aout 2008 dans le 1500m NL.

Préparons nous à le fêter comme il le mérite à son retour à Tunis et entre temps, écouter l'interview par téléphone qu'il nous a accordé sur RTCI lors du Tir au But d'hier.

Lien vers la page de Oussama Mellouli où vous pourrez écouter l'interview de Ouss

3 commentaires:

belkhodja a dit…

Belle surprise en effet, il était temps, on avait de plus en plus l'impression que ces exploits là n'étaient plus à notre portée. Merci à Oussama de nous avoir redonné le goût du triomphe.

Com.4.mysT a dit…

Note Drapeau surmontant celui du Canada et de l'Australie est tres marquant, on espere ecouter notre hymne encore une fois ou plus dans les prochaines compettions

djamel a dit…

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Il y a de quoi être fière d'être tunisien après cette médaille d'or. Je suis enfin heureux que l'on parle en bien de la Tunisie. J'ai oublié un très court instant le cauchemar de Sameh Harakati. Je fais mes félicitations à notre artiste des jeux 2008.