lundi 11 avril 2011

L'interview de Abdelkarim Merdassi (PDG de la STAR) créé la polémique

Abdelkarim Merdassi, PDG de la STAR, renvoyé chez lui à coups de dégage le 18 janvier dernier, était mon invité le jeudi 7 avril dans ECOMAG.

Au cours de cette première interview accordée à un média depuis cette date, Abdelkarim Medassi a défendu son bilan au cours de la décennie à la tête de la compagnie d'assurances, parlé de l'introduction de GROUPAMA dans le capital de la STAR, de ses relations avec les Trabelsi, avec le RCD, de sa méthode de gestion...

Une interview loin d'être complaisante puisque je lui ai posé toutes les questions qui fâchent, aidé en cela par des contacts à l'intérieur de la STAR et par différents commentaires à des articles parus au moment de son "Dégage" du 18 janvier.

Ecoutez l'interview de Abdelkarim Merdassi en cliquant sur ce lien

Bien évidement cet interview n'a pas plu à un certain nombre d'employés de la STAR qui se sont soudain rendu compte que Mr Merdassi dirige encore la STAR à partir de son domicile. Quelques uns ont appelé le standard pour crier sur nos assistantes, sans qu'il y ait eu une demande officielle de droit de réponse de la part de l'UGTT ni de la commission consultative du personnel.

Ce n'est que samedi soir vers 20h00 qu'une connaissance cadre à la STAR m'a contacté pour organiser un droit de réponse avec le responsable de la centrale syndicale, droit de réponse bien évidemment accordé et qui aura lieu dans le numéro de ECOMAG de ce jour (lundi 11 avril 2011) à 18h15.

C'est pourquoi j'ai bien rigolé lorsque j'ai vu ce papier paru aujourd'hui au Moussawer. Je salue au passage l'attitude professionnelle du journaliste qui n'a même pas essayé de nous appeler pour vérifier si le droit de réponse de l'UGTT avait été accordé ou pas. J'ai bien essayé ce matin de le contacter, ou de contacter sa rédactrice en Chef mais le standardiste m'a signalé que Lundi est leur jour de congé.


Donc si l'affaire Merdassi vous intéresse, écoutez son interview sur le site de Express FM, et ne ratez pas le droit de réponse de l'UGTT ce soir à 18h15.

Aucun commentaire: