dimanche 20 mars 2011

Communiqué de Presse de la Direction Générale de Tunisie Telecom

Tout en se réjouissant des nouveaux espaces de liberté d’expression qui se présentent à tous les Tunisiens depuis le 14 janvier, la Direction Générale de Tunisie Telecom souhaite apporter des précisions suites aux nombreuses accusations dont elle a fait l’objet ces dernières semaines.

En préambule, il est important de souligner que Tunisie Telecom, est une entreprise publique dont la privatisation partielle de 35 % de son capital acquis par le partenaire stratégique TeCom DIG de Dubai a drainé un record d’apport d’investissement étranger en Tunisie de plus de 3 000 Millions de Dinars en Juillet 2006.

Contrats de travail exceptionnels :

Pour faire face à un environnement concurrentiel de plus en plus difficile, face à la non flexibilité du statut en vigueur pour pouvoir attirer des compétences tunisiennes aux conditions de marché de l’emploi Tunisie Telecom a été contrainte de recourir à des contrats CDD 3 ans et ceci dans l’attente de trouver une solution définitive au sujet du statut du personnel.

Les cadres contractuels ont été sélectionnés exclusivement parmi les compétences tunisiennes, en Tunisie ou à l’étranger pour répondre à des objectifs de renforcement de fonctions clés spécifiques, principalement : marketing, commercial, systèmes d’information et finances. Ces compétences -débauchées d’entreprises nationales et internationales- ont été intégrées dans le respect strict des règles de gouvernance de la Société : le recrutement de l'ensemble de ces cadres s’est fait selon un processus d’évaluation au sein du comité d’intégration de l’entreprise et de validation définitive par le Conseil d'Administration.

Les salaires alloués ont fait l’objet d’une étude de benchmark réalisée par un cabinet international spécialisé en ressources humaines ; les niveaux des salaires retenus sont en ligne avec ceux pratiqués par la concurrence et par le marché tunisien pour les cas d’espèce. Et contrairement à ce qui s’est dit dans certains média, la moyenne de ces salaires des contractuels est autour de 3500 DT net/mois, et ils représentent moins de 3% de la masse salariale de l’entreprise, soit très loin des 37 millions de dinars et des 30% dont parlent certaines sources.

Performances de l’entreprise :

Entre 2006 et 2010, le Chiffre d’Affaires a progressé de plus de 20%.

Tunisie Telecom a affiché la meilleure performance de toute son histoire en termes de CA et de contribution aux caisses de l’Etat (plus de 600 MD de contribution : TVA, dividendes, impôt, autres taxes..).

Entre 2006 et 2010, le salaire moyen a progressé de 63%. Cette progression n’était que de 33% entre 2002 et 2006.

A partir de 2007, Tunisie Telecom a réussi à freiner l’érosion de la part de marché mobile, qui a connu une chute importante entre 2003 et 2006.

La qualité de service est devenue une préoccupation première au cœur de la stratégie de l’entreprise avec :

  • Une amélioration de la qualité du réseau mobile: le taux de coupure des appels est passé de 16% en 2007 à moins de 1% en 2010.
  • Une réduction des délais de mise en service des lignes fixes : le taux de raccordement des nouvelles lignes fixes en moins de 3 jours est passé de 42% en 2007 à 86% en 2010.
  • Un taux de relève des dérangements des lignes fixes en moins de 48 heures est passé de 70% en 2007 à 87% en 2010.
  • Une augmentation du débit internet : le débit internet a été multiplié par 8 pour un même prix, entre 2007 et 2010.
Ces résultats sont le fruit d’une stratégie orientée client et valeur et d’une adhésion et une mobilisation exemplaires de tous les employés de Tunisie Telecom en régions et en central.

Dossiers douteux

Conformément aux décisions du gouvernement et aux revendications du peuple tunisien, Tunisie Telecom se met à la disposition des autorités compétentes et s’engage à collaborer pleinement et à mettre la lumière sur tout dossier, objet de demande d’investigation et de prendre toutes les dispositions administratives et légales nécessaires pour le traiter.

Il est à noter que Tunisie Telecom a lancé, sans attendre, des investigations préliminaires en interne. L’un des premiers résultats est l’arrêt d’une manière unilatérale d’un des contrats qui date de 2004 jugé non favorable aux intérêts de Tunisie Telecom, d’autres dossiers sont en cours d’investigation et de traitement.

Pour conclure, Tunisie Telecom réitère son attachement à la liberté d’expression et félicite les médias pour les acquis démocratiques et leurs nouvelles missions à développer avec beaucoup de responsabilité en s’assurant au mieux de la source et de l’exactitude des informations afin de ne pas induire en erreur les différents partenaires de Tunisie Telecom et l’opinion publique.

Aucun commentaire: